Bienvenue en Pays Catalan !

Localisation géographique

Le Royaume de Majorque

 
|

Le Royaume de Majorque

Le règne des Rois de Majorque, bien que marqué par de grandes épidémies de peste, de guerres fratricides, la terreur instaurée par l’Inquisition (créée en 1233), reste aujourd’hui encore, pour bien des habitants des Pyrénées-Orientales, une époque mythique considérée comme celle de l’apogée de la splendeur de notre pays catalan, dominée par les hautes figures de Jacques le Conquérant et sa lignée, hommes et femmes d’exception, dont contes et légendes n’ont retenu que les qualités…

Jacques le Conquérant, bel homme cultivé, courageux et rusé, aura la sagesse de consolider son pouvoir et de structurer durablement son royaume en le réorientant vers le sud (Traité de Corbeil 1258). Il abdiquera pour endosser l’habit de moine cistercien, dans lequel il mourra en 1276.

A Pierre III, son fils aîné, revient le comté de Barcelone, le royaume d’Aragon et de Valencia.

Jacques II, son fils cadet, sera le premier à porter le titre de “Roi de Majorque, Comte du Roussillon et de Cerdagne, Seigneur de Montpellier et vicomte de Carladès".

Bien qu’ayant juré à leur père de "faire régner entre eux la paix et la concorde perpétuelle", les deux frères se disputent les domaines. Jacques règnera toutefois jusqu’en 1311, aux côtés de son épouse Esclarmonde de Foix dont il aura 5 enfants.

C’est l’un de ses fils, "Ferran", qui sera à l’origine de la continuité du pouvoir dans sa famille, puisque c’est l’un de ses deux fils qui règnera sous le nom de Jacques III de 1324 à 1344.

Ce dernier, raffiné et n’aimant que la vie de cour, ses mondanités et ses fêtes, aura fort à faire pour résister aux assauts de son rival, bien que beau-frère, Pierre IV, roi d’Aragon qui le brouillera avec son ami, Philippe VI de Valois, et finira par s’emparer de ses terres pour les réintégrer au Royaume d’Aragon.
Dans un ultime et désespéré combat pour la reconquête de son héritage, Jacques III trouve la mort en octobre 1349.
 
C’en est fini de la dynastie des Rois de Majorque qui, malgré leur comportement vis-à-vis de leur famille, n’ont pas à rougir de leur bilan.

Nous leur devons une avancée incomparable dans le domaine des libertés communales, un essor démographique notable, le développement de l’industrie du textile et du négoce international, la construction ou la création des plus beaux joyaux de notre patrimoine bâti civil ou religieux.

 

Le site officiel du tourisme en Pyrénées Orientales , vos vacances nature entre Mer Méditerranée et Montagne Pyrénées, au Sud de la France, tout un choix d’hébergements du camping à la location, à la découverte du terroir, du patrimoine naturel et des visites culturelles, venez découvrir et visiter le pays catalan ! 

Palais des Rois de Majorque Perpignan

Le Palais des Rois de Majorque à Perpignan

Le palais des rois de Majorque est construit dans le dernier quart du XIIIème s. par le roi Jacques II de Majorque qui s'installe à Perpignan (1276).
Entouré de jardins, il s'élève sur une colline au sud de la ville. Après 35 ans de travaux, le chantier s'achève par la consécration des chapelles (1309).
Château Royal de Collioure

Le Château Royal de Collioure

Fièrement dressé sur son rocher battu par les vagues, le Château de Collioure dresse sa haute silhouette qui se découpe sur l'azur du ciel méditerranéen. Depuis l'an 672, il veille sur le petit port catalan, défiant les siècles.
Au  XIIIe et XVIe siècle, il abrite la résidence des Rois de Majorque, souverains d'un éphémère mais brillant royaume de la Méditerranée du Moyen-Âge.
A partir du XVIe siècle, les rois d'Espagne puis de France modifient le palais d'été en place forte.


 


 

L'art gothique en Pyrénées-Orientales

 

CG66