Bienvenue en Pays Catalan !

Localisation géographique

Le Traité des Pyrénées

 
|

Le Traité des Pyrénées

Notre département, devenu enjeu permanent et champ de bataille préféré des têtes couronnées du nord et du sud, aura été dans le même temps (du règne de Louis XI à celui de Louis XIII) profondément marqué par la détérioration des relations entre la Catalogne et la Castille. Cette opposition entre Catalans et Castillans prendra une tournure inattendue.

Dans le sillage du grand conflit dit de "la guerre de Trente Ans" qui embrasa toute l’Europe entre 1618 et 1648, la France et l’Espagne entrent ouvertement en guerre, l’une contre l’autre en 1635.

En 1640, excédés par les pressions économiques et les exactions de la soldatesque, les Catalans se révoltent contre la couronne de Castille. C’est la célèbre révolte des "Segadors" (les Faucheurs ou Moissonneurs), dirigée par Pau Claris, chanoine d’Urgell qui appelle la France à l’aide et n’hésite pas en 1641, à proposer au roi de France Louis XIII, de le reconnaître comme Comte de Barcelone.

Du coup, la guerre redouble d’intensité entre la France et l’Espagne et, en premier lieu, sur notre territoire. Le Prince de Condé fera le siège d’Elne, ses troupes prennent Collioure puis, le 29 août 1642, Perpignan.

C’est dans la suite de ces événements que s’inscrit un acte dont on peut considérer qu’il devait sceller définitivement ce qui constitue aujourd’hui encore la personnalité, forte et originale, des habitants des Pyrénées-Orientales, les Catalans, à la fois parfaitement intégrés à la France et restés profondément attachés à leurs racines.

Cet acte est le Traité des Pyrénées, signé en 1659, entre Philippe IV, roi d’Espagne et Louis XIV, roi de France.

Le comté du Roussillon, celui du Conflent et 33 villages du comté de Cerdagne iront à la France, excepté Llivia, enclave espagnole du côté français de la frontière.

Toutefois, les habitants de la nouvelle "Province du Roussillon" ne retirent pas que des désagréments de leur nouveau statut. Les intendants de Louis XIV, Louis XV puis Louis XVI aménageront le territoire et s’efforceront de redresser l’économie et surtout encourageront l’immigration intérieure, peuplant le Roussillon de soldats, prêtres et paysans issus d’autres provinces françaises. Quelques artistes suivront bientôt.
 
A la veille de la Révolution Française, un peu plus d’un siècle après le Traité des Pyrénées, la population du "Roussillon" a pratiquement doublé, dépassant le seuil des 100 000 habitants.

 

Le site officiel du tourisme en Pyrénées Orientales, vos vacances nature entre Mer Méditerranée et Montagne Pyrénées, au Sud de la France, tout un choix d’hébergements du camping à la location, à la découverte du terroir, du patrimoine naturel et des visites culturelles, venez découvrir et visiter le pays catalan ! 

Traité des Pyrénées

Les Pyrénées-Orientales deviennent françaises le 6 mars 1790 !


Outre celles qui sont communes aux autres provinces du royaume de France ayant une différence linguistique et culturelle marquée ainsi qu'une organisation politique, juridique et sociale particulière du fait de la persistance de structures et de coutumes anciennes, les conséquences de la Révolution Française seront importantes pour le Roussillon.


En effet, le département des Pyrénées-Orientales est né le 6 mars 1790, en adjoignant à la province du Roussillon estimée trop exigüe, une trentaine de communes du Fenouillèdes.


Vauban, Ministre de la guerre sous Louis XIV sera missionné pour sécuriser la nouvelle frontière française.


Pourtant, il a fallu plus d'un siècle pour que l'intégration à la République Française soit effective.

 

CG66